L’ OBESITE CHEZ L’ ENFANT AU MAROC

 

 

 

 

L’obésité  au Maroc . représente un problème de santé publique . Ainsi l’incidence de l’obésité dans pays est de 9 ;7 pour le surpoids et 2 ;3 pour    l’obésité

Au Maroc , nous avons à faire face à de plus en plus d’enfants qui présentent un surpoids pondéral. Il faut tout d’abord expliquer aux parents l’importance du diagnostic en plaçant un point sur la courbe de référence montrant cet excès. Par la suite, nous abordons le volet diététique pour éviter les éventuelles erreurs et excès, ainsi que l’inactivité physique, lié à la sédentarité excessive et l’utilisation intensive des écrans. Nous insistons également sur l’engagement familial, l’adhésion de toute la famille à une nouvelle hygiène de vie et du mode d’alimentation. Enfin, nous insistons sur l’introduction progressive de ces mesure dans le but de les instaurer dans la durée

 

Il est recommandé de faire le dépistage du surpoids lors des consultations médicales régulières. Il faut ensuite prendre en compte le mode de vie et les habitudes alimentaires de l’enfant, qui pourront le cas échéant être corrigés en proposant un régime alimentaire adapté à l’âge et aux besoins de l’enfant

 

  . Le dépistage et la prise en charge de la morbidité liée à l’obésité infantile doit être primordial ; avec le développement des algorithmes décisionnels . afin  de permettre aux soignants de prendre des décisions orientées

 

Les comportements alimentaires sont très probablement à l’origine de l’augmentation rapide du nombre de personnes en surpoids, obèses et diabétiques de type 2 dans le monde. Ce problème doit attirer l’attention des pouvoirs publiques afin de mettre en places des programmes de prise en charge et de prévention de l’obésité et du diabète de type 2. Ces programmes devront contenir des objectifs précis, des actions précises, planifiées dans le temps et une évaluation. Changer les comportements humains nécessite de la patience et du temps mais également beaucoup de compétences

La prise en charge de l’obésité chez l’enfant doit être multidisciplinaire ; incluant le médecin traitant . le nutritionniste et le psychologue

 

‎مؤخرة الموقع